chat

Cohabitation du bébé et du chat : quelles sont les précautions à prendre ?

Par mesure de précaution, il ne faut jamais laisser un bébé seul avec un chat. Cet animal est certainement gentil, mais il se comporte parfois de manière imprévisible.

Quelles sont les réactions imprévisibles d’un chat ?

chatLe chat peut uriner sur les affaires de votre bébé ou vomir sur lui. Cet animal est souvent sujet à des infections pouvant contaminer votre bout de chou. Toutefois, il ne faut pas attendre la manifestation d’une pathologie avant de l’éloigner du chaton. Ce dernier peut l’attaquer à tout moment au point de le défigurer par des griffures. Néanmoins, une telle situation ne risque de se produire que si le minou est acariâtre. Si par malheur il s’endort involontairement sur votre bébé, celui-ci s’expose à l’étouffement.

Vous devrez également vous assurer que le chaton ne circule pas dans la pièce où se trouve votre bébé, notamment quand il est sur son youpala. Il s’initie à la marche lorsqu’il utilise ce trotteur et si le minou passe devant lui, il risque de perdre sa stabilité. Il s’expose également aux chutes, si l’animal gêne ses mouvements. Il est conseillé de choisir le jouet d’éveil équipé d’une barrière de sécurité enveloppante et de patins antidérapants. Ces éléments préviennent et amortissent les éventuels chocs.

Comment assurer la cohabitation du bébé et du chat ?

Vous aimez votre bébé, mais vous aimez également votre chat. Dans ce cas, vous pouvez trouver un terrain d’entente pour que ces deux êtres puissent cohabiter sans risque. Faites sentir au chat l’odeur d’un vêtement de votre enfant. Lorsque cet animal s’approche de lui, il ne risque pas de lui faire du mal, surtout si vous le caressez au passage. Ne le grondez pas parce qu’il est malpropre et ne changez pas ses horaires de repas parce que vous êtes trop occupé à cajoler le nouveau-né. Le cas échéant peut conduire le minou à marquer son territoire.

Par prudence, même si le chaton apprécie le bébé, il est toujours préconisé de fermer la porte de sa chambre quand il dort.

Vous ne devrez pas forcer le contact entre le nourrisson et le chaton, car leur relation s’améliore avec le temps. Cela ne vous empêche pas de laisser votre boule de poils renifler votre petit bien souvent.

Pour minimiser les risques de réaction négative de la part de l’animal, vous pouvez pulvériser des solutions à base de phéromones sur les portes et les accessoires pour bébé avant son arrivée à la maison.


Quelques généralités à savoir sur les chats !

  • Le chat est un animal domestique très apprécié des français et à ce titre, il peuple largement nos habitats humains.
  • La croissance exponentielle du nombre de chats dans nos environnements amène une croissance au moins parallèle du nombre d’allergiques aux phanères de chat. L’allergène majeur du chat est le FeldI, glycoprotéine de poids moléculaires de 35kD. Elle est très présente dans les glandes salivaires, la peau du chat et les glandes sudoripares et sébacées.
  • On sait également que d’un chat à l’autre la quantité d’allergène produit varie de un à dix. On sait également que les mâles produisent plus de ces allergènes que les femelles et que les mâles castrés sont également moins riches en allergènes.
  • Les allergènes du chat restent présents longtemps dans l’habitat (entre 6 mois et deux ans), ce qui fait que même en cas de disparition du protégé l’allergie peut durer encore longtemps…
  • Il est usuellement conseillé de laver le chat une fois par mois mais il s’agit d’un conseil que je ne donne qu’en souriant (nda: vous avez déjà essayé de laver un chat? bon courage…).
  • Il est décrit des sensibilisations croisées avec les allergènes du chien. Comme quoi ils ne s’entendent pas si mal aprés tout. De nombreuses études montrent que les crèches et les écoles contiennent régulièrement des allergènes de chat et ce même s’il n’y en a pas à l’école.En effet les poils de chat sont fins et se transportent trés facilement du manteau à l’école, permettant ainsi de réaliser des sensibilisations chez des enfants qui n’ont pas de chats.

 


Vivre avec un chat en appartement, que faire ?

Si vous vivez en appartement, sachez que vous pouvez bien profiter de la compagnie d’un chat domestique. Mais afin de cohabiter au mieux avec votre petit camarade, il y a des choses que vous devriez savoir, ainsi, rien ne pourrait gâcher les bons moments que vous allez passer ensemble. Voici quelques conseils pour vous aider à trouver un chat qui correspond au mieux avec votre situation :

Quelle race de chat choisir ?

Sachez avant tout que tous les chats ne sont pas les mêmes, les différents chats de races ont chacun une personnalité qui leur est spécifique. Il a des chats qui ne pourraient vivre qu’à la campagne ou dans une maison ayant accès à l’extérieur, ils souffriront d’un trouble de comportement dans un espace clos. D’autres races comme le Siamois, le Devon Rex, le Sphinx, le Persan ou le Ragdoll sont, quant à eux, plus sujettes à vivre en appartement.

Mais il est conseillé d’adopter un chaton qui n’a jamais expérimenté la vie d’extérieur. Il lui serait facile de s’adapter facilement à la vie en apparemment et il regrettera ainsi beaucoup moins les sorties et les promenades.

Mieux vivre avec son chat

Pour qu’il soit plus heureux, accordez-lui les soins qu’il mérite, montrez-lui de l’affection et passez des moments ensemble. Un chat d’appartement aura également une vie sexuelle un peu spéciale, il doit être stérilisé pour éviter les marquages de territoire.

Ne négligez pas la sécurité, un appartement est parfois rempli de dangers pour les chats. Ainsi, afin de minimiser les taux d’accidents et de chutes, vous devrez réaménager votre balcon, vérifier votre fenêtre, faire attention aux prises électriques ou aux machines à laver.

Pour que votre chat aye une vie épanouie, pensez également à bien structurer son territoire : aménagez l’endroit où il dormira, où se trouvera sa litière et où il s’amusera comme il se doit. Achetez-lui des jouets pour se défouler ou faire ses griffes.


Les accessoires indispensables pour l’épanouissement d’un chat d’intérieur

Le chat est connu pour être un animal difficile et exigeant. Laissé en intérieur, il a besoin que l’espace qui lui est dédié soit bien organisé pour son bien-être et pour qu’il soit plus à son aise. Son développement et son épanouissement sont assurés par la présence de plusieurs accessoires qui serviront à identifier chaque aménagement qui lui est consacré.

Les accessoires d’hygiène

Pour un bon épanouissement d’un chat d’intérieur, le propriétaire se doit d’aménager un espace destiné à son hygiène. La litière est l’élément le plus important dans cet espace. Selon l’animal, un simple carton ou une caisse peut faire office de litière, du moment que cette dernière soit régulièrement propre. Pour inciter le chat à faire ses besoins dans sa litière, il convient de la vaporiser de quelques gouttes d’eau de javel pendant les premières semaines. Dans cette optique, il est recommandé de placer cet élément dans une zone calme et discrète, loin des yeux de ses maitres. Son emplacement devra être loin de sa gamelle et à un endroit précis, pour que le félin puisse s’y habituer progressivement.

La distraction

Les moments de jeux et de distraction représentent plus de la majorité de la journée d’un chat. Pour son développement et pour éviter le désordre dans la maison, certains accessoires ont été conçus à cet effet. Quand il est question de jouets pour chats, il est nécessaire qu’ils soient légers et de petite taille pour qu’il puisse courir après toute la journée, comme une canne à souris ou les jouets à grelots. Les chats sont tout aussi réputés pour aimer la hauteur et les cachettes. Aussi pour lui faire plaisir en intérieur, un arbre à chat serait le plus adapté. Grâce à ce dispositif, il pourra observer en hauteur tout en gardant une grande discrétion. Certains de ces dispositifs sont déjà équipés de griffoirs et d’autres non. Ces derniers servent à affûter les griffes de l’animal et d’étirer ses muscles.


Rééduquer son chat avec le répulsif à chat

Vous possédez un, voire plusieurs chats, à la maison. Pas de doute, vous aimez les animaux et ils vous le rendent bien. Les chats sont de magnifiques boules de poils, certes qui aiment avoir leur indépendance, mais qui ne sont jamais avares de câlins et de caresses auprès de leur maitre. C’est pourquoi, il est important de donner à son chat tout ce dont il a besoin pour s’épanouir, surtout si ce chat est un chat d’appartement.

Le premier accessoire qu’un chat doit avoir à sa disposition est un arbre à chat. L’arbre à chat est un élément indispensable au chat si vous ne voulez pas que le félin s’attaque à vos fauteuils, tapis et rideaux du salon. Le chat peut ainsi faire ses griffes sur la corde qui enroule l’arbre à chat et vous êtes rassurés de ne pas voir votre mobilier rongé, griffé voir même souillé.

Encore que, question de jets d’urine, l’arbre à chat ne joue aucun rôle. Si le chat souille votre intérieure maison c’est qu’il veut marquer son territoire. S’il n’est pas stérilisé, c’est qu’il souhaite annoncer sa prédominance sur les autres chats du quartier quant aux avances faites par la minette du voisin.

Le répulsif à chat, protéger son intérieure maison

Quoi qu’il en soit, pour lutter contre le manque d’hygiène de votre chat et contre ses écarts de conduite, vous avez plusieurs solutions. Ces solutions s’appellent les répulsifs pour chats. Il existe autant de répulsifs pour chat que de situations différentes. Aussi, chacun d’entre eux sera adapté plus ou moins bien à telle ou telle situation.

Votre chat vit à l’intérieur de votre appartement et vous souhaitez restreindre son accès à votre chambre ? Utilisez pour cela le répulsif à chat à détecteur de mouvement pour intérieur. Votre chat a pris la mauvaise habitude de venir gratter vos plantes d’intérieur ? Répandez les granules contre les chats au pied de vos plantes. Bien sûr, tous ces produits sont inoffensifs pour le chat, cela va de soi.

Vous devez vous assurer au préalable que votre chat dispose d’une litière propre et que celle-ci est disposée dans un endroit de la maison à l’abri des regards. Les chats n’aiment pas être dérangés lorsqu’ils font leurs besoins naturels.

Répulsif à chats pour extérieur

Pour l’extérieur, c’est la solution à ultrasons qui est la meilleure. Si vous en avez assez de voir votre jardin saccagé par les chats du quartier, vous pouvez, vous devez même, opter pour la solution de répulsif à ultrasons. Grâce à ce système de répulsif pour chat, vous êtes en mesure de déterminer où votre chat peut aller et où il ne peut pas aller. Bien sûr, cela vaut aussi pour les chats indésirables du quartier.

Le répulsif pour chat permet également de protéger votre chat. Si vous ne souhaitez pas que votre animal de compagnie préféré s’éloigne de chez vous, vous pouvez disposer tout autour de chez vous des appareils à ultrasons pour chat. Ainsi, votre minet ne cherchera plus, avec l’habitude, à sortir hors de votre jardin et ne risquera plus de se faire renverser par une voiture ou se faire prendre dans un piège.